Voici les phrases que vous devez jamais dire après l’amour


Il y a des phrases à ne jamais prononcer après voir fait l’amour si vous ne voulez pas tout gâcher. Certains sont des spécialistes et mettent toujours les pieds dans le plat ce qui a tendance à énerver leur partenaire.

Donc maintenant vous êtes prévenus, voici les phrases à éviter.

Celui qui asphyxie de romantisme

« C’était beau/émouvant »
Si vous trouvez effectivement la levrette émouvante, réglez ça sur le divan de votre psy. Si vous ne sortez cette phrase que parce que vous avez l’impression que votre partenaire a besoin d’être revalorisée par un excès de sollicitudes, car après tout, les rapports sexuels sont toujours rabaissants pour les femmes, réglez aussi ça sur le divan de votre psy.

« A quoi tu penses ? »
Parfois, on entend un phrase dans un film et on se dit, « celle-là, je vais m’en servir dans la vrai vie ». Hélas, vous n’êtes pas un acteur, et l’artificialité de votre réplique est si évidente qu’elle en devient embarrassante, pour vous comme pour elle. « T’as d’beaux yeux tu sais » reste néanmoins acceptable, voire recommandé.

« Merci »
Vous lui soufflez ce mot dans le creux de l’oreille avec un regard qui se veut rempli de toute l’émotion du monde. Pourquoi ce besoin larmoyant de distiller du mièvre alors qu’il était question de fièvre (cf. le morceau de NTM) ? C’est anti-sensuel et en plus, votre partenaire ne vous a ni tenu la porte, ni fait un compliment, inutile, donc, de la remercier.

Celui qui vit dans le passé

« Comment c’était ? » / « Tu as joui ? »
Demander à votre partenaire de se lancer avec vous dans une autopsie du rapport à peine celui-ci fini revient à faire la critique d’un film au cinéma dès les premières notes du générique de fin. Traduction ? Tout le monde veut vous gifler, vous êtes incapables d’être dans l’instant présent afin de savourer une sensation, ou simplement de prendre le temps de formuler une réflexion.

Celui qui ne respecte rien

« Où est-ce que tu as appris à faire ça ? »
Quelque soit l’enchaînement d’idées dans votre esprit malade qui vous a poussé à formuler ainsi votre question, sachez qu’il n’existe ni colonie de vacances ni cours du soir pour l’amélioration des techniques sexuelles. Soit vous sous-entendez à votre partenaire qu’elle a roulé dans tous les lits de Paris, soit qu’elle est une travailleuse du sexe. Si elle est un peu maligne, elle vous répondra « à l’école primaire ».

« Tu fais beaucoup de bruit quand même »
Pardon si vos tympans ont été abimés par le plaisir de votre partenaire. La prochaine fois, soyez un piètre amant et vos oreilles se porteront bien.

« C’est pas tout mais…j’ai du travail demain »
Cette formule peut dire deux choses : je dégage/tu dégages. Véritable coup de hache à l’égo de la femme qui a bien voulu vous accueillir entre ses bras, vous êtes un goujat et vous brûlerez dans l’enfer des goujats.

Enfin, celui qui a tout compris

« Tu fumes après l’amour ? »
Ce à quoi elle répondra naturellement : « je ne sais pas, je n’ai jamais regardé ».

Source : GQ

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…