Se loger gratuitement à Londres en échange de faveurs sexuelles…

A Londres, les prix des loyers sont exorbitants, à tel point que Paris c’est de la gnognotte à côté de la capitale anglaise. Sachez qu’aucune loi interdit ce genre de de pratique, donc toutes les personnes perverses peuvent proposer de louer gratuitement une chambre à une jolie dame en échange de faveurs sexuelles sans avoir peur de finir derrière les barreaux.

La journaliste Helen Croydon s’est faite passer pour une jeune étudiante de 26 ans à la recherche d’un toit bon marché. « D’abord j’ai chatté avec John, propriétaire d’un club de santé qui vit seul dans une maison de trois chambres près de Stratford dans l’est de Londres. Il lui a expliqué ne pas vouloir une petite amie typique mais juste vouloir une compagne pour sortir occasionnellement. Il m’a directement demandé mes mensurations. Son annonce impliquait d’avoir sa propre chambre mais il a finalement fait comprendre que la fille partagerait son lit » écrit-elle sur les colonnes du DailyMail.

services

Par la suite, Helen a contacté l’annonce d’un autre propriétaire, un DJ et mécanicien originaire de Jamaïque nommé Terry. Il propose une colocation dans un petit appart, elle lui demande combien de relations physique il demande, ce à quoi il répond : « J’ai de hautes pulsions sexuelles mais en même temps je ne dévore pas. Je n’aime pas mettre les femmes dans des positions délicates donc cela ne doit pas être obligatoirement chaque nuit ».

La dernière annonce à laquelle Helen a répondu est celle de Doug, un sexagénaire qui propose de partager son lit dans sa maison du nord de Londres. « Tout ce que je demande est votre amour et votre sincérité. Je vous donnerai tout ce dont vous aurez besoin. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Not Safe For Work
Click to view this post

Russie : un élève en colère frappe son prof

Un papa crée un parcours de Ninja Warrior pour sa fille de 5 ans