Ne jamais crier victoire trop vite

Le cycliste Adam Toupalik regrettera longtemps cette course ou il restait encore un tour a faire lorsque le Tchèque (19 ans) a franchi la ligne et levé les bras, pensant l’avoir emporté.

Il a relâché brièvement son effort avant de se rendre compte de sa méprise ou ses concurrents directs en ont profité pour le dépasser. Toupalik a de nouveau attaquer avant de céder face à Iserbyt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un journaliste italien se fait emmerder par une banane

Maman en train d’astiquer